Sélectionner une page

Il était une fois

Il était une fois

Ligne du changement

Le temps ETNIK’Art

ETNIK’Art est une communauté de valeurs, née à Liège en 2007 à l’initiative d’Aurélie Portois. Cette communauté ouverte est organisée autour de projets dédiés à la créativité et à l’innovation sociale sous toutes ses formes ou natures, comme piliers du développement soutenable des territoires. En 2020, la communauté est défendue par le collectif 11H22 qui “valorise et diffuse les pratiques de l’innovation transformative au service du bien commun.”
Les méthodologies et pratiques appliquées par la communauté depuis sa création :

      • La configuration tiers-lieu
      • Le design social
      • L’innovation ouverte
      • Le bien commun

L’association ETNIK’Art est née de la rencontre entre une coordinatrice d’événements et amatrice d’art contemporain, et des créateurs de tous horizons en demande d’espaces pour exposer, de lieux pour se rencontrer et surtout, en brouillant les pistes institutionnelles, d’une vitrine commune pour attirer des visiteurs à découvrir leurs créations.

En 2008, ETNIK’Art se structure sous forme d’association afin de maintenir la gratuité d’accès aux espaces d’exposition, permettant ainsi de dialoguer avec les pouvoirs publics au niveau local et national. En 2009, l’association est reconnue par les services culturels de la Ville de Malmedy, Ville de Liège et de la Province de Liège, pour le soutien qu’elle apporte aux créatifs émergents.

Avec pour objectif ultime « l’émancipation du citoyen par la créativité », l’association est alors rejointe par Audrey Di Troia, Benjamin Pailhe et en 2010, la première Braderie de l’Art est organisée à Liège.
ETNIK’Art développe alors annuellement un calendrier de manifestations et collabore avec de nombreuses autres associations avec pour objectif de se faire « vitrine des courants émergents nationaux et internationaux tant envers le grand public que le pouvoir politique ».

En 2013, l’association inaugure le RElab, premier fablab billiges levitra de Wallonie.

2014, l’association se définit par l’interpellation publique dans les domaines de la création innovante, dite « en émergence ». A travers différents concepts d’événements et outils (LA BRADERIE DE L’ART – ARTIVAL – E=Art² – RElab), l’association rassemble et valorise des créatifs de tous horizons, avec pour valeurs de fonds l’accès à la création pour le plus grand nombre, les nouvelles disciplines artistiques et projets hybrides et le développement durable. Son objectif : La mise en réseau artistique, la mise en lumière des talents et la us discount viagra overnight delivery création comme moteur de développement humain et économique.

En 2015, suite à un fork involontaire dû à un problème de gouvernance entre les deux co-directeurs, les intérêts de la communauté se retrouvent éclatés en plusieurs sous-groupes d’action : l’association ETNIK’Art devient l’association RElab et Aurélie Portois démissionne de son poste d’administratrice.

 

TrakIn pour porter les valeurs d’ETNIK’Art

En 2016, l’association TrakIn est créée pour porter les valeurs du projet originel ETNIK’Art. Cette nouvelle association cherche à atteindre des objectifs d’innovation sociale à travers la mise en place de protocoles de recherche-action.

La communauté active se retrouve à nouveau impliquée dans les projets de cette nouvelle structure. L’association continue l’organisation de la Braderie de l’Art et défend désormais des définitions théoriques issues des sciences sociales et du design organisationnel pour définir un cadre à ses actions opérationnelles, qu’elles soient créatives ou socio-économiques.

En 2018, l’inauguration du 54 Dérivation, tiers-lieu de quartier à Bavière, Liège, ancre le champ d’action de l’association dans sa volonté d’appliquer les méthodologies dites de tiers-lieu, l’innovation ouverte, la gouvernance dynamique (englobée dans le terme sociocratie), l’intelligence collective ainsi que le design social dans toutes ses missions.

L’heure de 11H22

En 2019, un collectif se constitue autour du kern de TrakIn pour poursuivre son intention première : 11H22, l’heure du changement, est arrivée. Ce collectif s’est constitué autour d’une envie de FAIRE ensemble. “Nous avions envie d’organiser, créer, inventer, construire des projets autour des valeurs qui nous animent tous. Une fois ce socle commun fort défini, nous nous sommes mis en action pour mettre en œuvre notre méthodologie des Tiers-Lieux.” La force de cette équipe est que le tout est plus grand que la somme des individus qui la compose. Chaque membre apporte aujourd’hui son expertise, ce qui nous permet de mettre en œuvre des projets de leur phase de réflexion jusqu’à leur concrétisation sur le terrain.